• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Organisez votre tournoi

Sur Royal-Flushes.com, après vous êtes informés sur vos droits, vous pouvez participer à un tournoi de poker (NEW ! un Pokerstars Home Games) près de chez vous ou encore organiser votre propre tournoi de poker (NEW ! un Pokerstars Home Games) chez vous ou ailleurs. Avec des amis ou grâce à notre communauté de joueurs, précisez le lieu, la date, l'heure et dealez pour des soirées poker entre amis... ou entre spécialistes !

Sondage de la semaine

A quelle limite jouez-vous ?
 

Offre R-Flushes.com

Le blocking bet

Imprimer Envoyer
(4 votes, average 5.00 out of 5)
Écrit par TheCrazyPing   
Jeudi 08 Avril 2010 22:43

Le blocking bet peut s'avérer très utile dans la mesure où ce mouvement va vous permettre, s'il est bien réalisé, de limiter le coût d'une carte supplémentaire ou bien d'aller au showdown pour moins cher. C'est donc un coup plutôt défensif (même si son utilisation peut vous permettre de piéger vos adversaires) et qui ne peut être réalisé que hors de position

Le blocking bet pour une carte supplémentaire bon marché :

wpt euro

Admettons que vous vous trouviez en NL 100 à six joueurs avec la main 8s 9s en small blind. Un adversaire, plutôt agressif, relance à 3$ ; tout le monde se couche sauf vous. Le flop vient : 4s 6s Jh. C'est à vous de parlez le premier, vous pouvez alors effectuer un blocking bet dans le but d'empêcher votre adversaire de vous bluffer en effectuant un continuation bet de presque la taille du pot après que vous ayez checké, ce qui annulerait toute cote pour suivre. Vous optez donc pour le blocking bet et relancez de 2,50$ dans un pot de 6,50$. 

Si votre adversaire n'a pas amélioré, il suivra cette mise la plupart du temps sans savoir quelle est réellement votre main. De fait, non seulement vous êtes moins exposé à un bluff mais vous faites gonfler le pot dans le cas où vous viendrez à compléter votre tirage (comme dans 19% des cas). Maintenant, si votre adversaire vous relance, il vous faut recalculer les cotes et décidez s'il est profitable de suivre ou pas. 

Attention toutefois à ne pas abuser du blocking bet ! Un adversaire d'un niveau correct se rendra vite compte que vous jouez de cette façon systématiquement lorsque vous êtes à tirage hors de position et vous relancera. C'est pourquoi il est si important de varier son jeu et d'effectuer parfois des blocking bet avec des mains beaucoup plus fortes (telle qu'un set floppé) pour brouiller les pistes, ce qui permettra à vos blocking bet de passer beaucoup plus souvent.

Le blocking bet après la river :

Imaginons maintenant que vous possédiez KhQh avec un board As 3c Kc 8s 3s. Vous avez checkez au flop tout comme votre adversaire après vous. Vous avez relancez les 3/4 du pot à la turn et votre adversaire à suivit. La river complète la couleur à pique et apporte un deuxième 3. Vous savez que si vous checkez, votre adversaire effectuera une grosse mise qu'il vous sera difficile de suivre ; ce qui vous ennuierait assez dans la mesure où vous avez le sentiment d'avoir la meilleure main.

Vous avez alors la possibilité de recourir au blocking bet (environ la moitié du pot) pour décourager votre adversaire à bluffer le coup. De plus, cela peut être perçu comme un value Bet que vous pourriez effectuer après avoir complété la couleur ou touché le brelan de 3. Ainsi, votre adversaire ne vous relancera qu'avec une main très forte (couleur ou full) ou se couchera éventuellement. S'il suit, vous aurez vous-même déterminez le coût du showdown.

Il est important ici encore de masquer ses blocking bet en ayant recours par exemple au value bet dans une situation similaire.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir